Mes avoirs !

MES AVOIRS
Le petit mot de ce matin :

Dur dur parfois de ne PAS regarder à ce que je n’ai pas. C’est bien là une tendance devenue générale à souhait.
Qu’est-ce qui peut bien me manquer encore !
Au final, on peut décortiquer cette tendance, ce langage par une autre manière : Quelle belle excuse vais-je encore offrir à Dieu, à la vie, à mes proches, et au pire.. quelle belle excuse vais-je encore me sortir pour me mentir a moi-même.

On peut choisir de courber l’échine (Épine dorsale, colonne vertébrale ; partie du dos comprise entre le cou et la croupe de l’homme) devant les défis de la vie ou on peut les voir comme une montagne à gravir, une course à gagner, une étape à passer. Un marathon réussi commence par mettre un pied devant l’autre !

Une personne a dit une fois : comment mange t’on un éléphant.. et bien.. une bouchée à la fois.. pas d’autre moyen.

Et si on choisissait de prendre une chose à la fois.. Une étape à la fois et de faire confiance à Dieu dans le processus.

Et si on osait rêver ce matin ! Pourquoi pas reprendre le bâton de la course a relais et croire que Dieu place sur notre chemin les personnes avec lesquelles nous ferons équipe pour continuer la route

Pourquoi ne pas croire que toutes les épreuves, les tests, les semblants d’échec ne pourrait pas être des barreaux sur l’échelle qui nous fait monter encore plus près du but, du rêve,de la transformation ? Pourquoi s’arrêter en chemin.. pourquoi avoir courru sans se rendre au fil d’arrivée… Pourquoi abandonner….

Pourquoi ne pas retraduire l’histoire de notre passé et d’y lire notre courage, notre persévérance, nos semences (qui portent en elles notre récolte ?)

Pourquoi pas choisir ce matin l’espérance, la foi, le rêve, la joie, la vie !

Ce matin, la montgolfière peut monter plus haut.. elle peut prendre un nouveau virage, se laisser porter par le vent…
IL FAUT LÂCHER DU LEST….